La charte des principes pour l’islam de France

Interrogée sur LCI mercredi 24 mars sur la charte des principes pour l’islam de France, partiellement adoptée au sein du culte musulman, la ministre déléguée à la citoyenneté a déclaré :

« Cette charte est engageante (…). L’idée, c’est de dire comment on s’engage dans la lutte contre l’homophobie ? Est-ce que ça veut dire que dans les prêches, on considérera que deux hommes ont le droit de s’aimer, de se marier, comme deux femmes ont le droit de s’aimer et de se marier, comme le disent les lois de la République française ?” C’est cela que dit cette charte. » a prevenu Marlène Schiappa.

« Inacceptables ». C’est ainsi que le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, a qualifié les propos de la ministre laissant entendre que les imams allaient « reconnaître », avec la charte de l’islam de France, le droit pour les couples homosexuels de se marier ce qui n’est le cas d’aucune religion monothéiste.

Soutenez Les Répliques ! Média indépendant ne touchant ni revenu publicitaire ni subvention publique. Aidez-nous à continuer en faisant un don en cliquant ici ou abonnez-vous au site et accédez à l’intégralité de nos publications !

Partagez sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *