Étudiants en détresse : l’élan de générosité de Brahim restaurateur à Mantes-la-Jolie

Sensible à la détresse que vivent actuellement beaucoup d’étudiants en France, Brahim un restaurateur de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines (78) a récemment lancé un appel sur les réseaux sociaux : « Si vous êtes étudiant et que vous avez l’intention de vous suicider juste parce que vous n’avez pas à manger, venez au resto récupérer un burger ou un tacos.. ». Un élan de générosité venant d’un homme dont la profession est également en grande souffrance depuis la crise sanitaire du covid-19.

Rencontre avec Brahim, ce restaurateur au grand coeur.

Brahim – © DR

– Bonjour Brahim, vous tenez un restaurant de Burgers à Mantes-la-Jolie (vente à emporter uniquement depuis la fermeture des restaurants) L’étoile de Fès. Récemment vous avez posté un tweet destiné aux étudiants en détresse sur le point de se suicider à cause de leur situation précaire. Vous leur offrez « burgers, tacos ou café » jusqu’à que « leur situation change ». Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’origine de cette généreuse initiative ?

J’ai été très touché par le nombre d’étudiants qui se sont récemment suicidés. Et lorsqu’Emmanuel Macron s’est rendu sur le campus de Saclay, leur détresse m’a profondément attristé. C’est pourquoi j’ai décidé de lancer cet appel. Les étudiants sont trop souvent les oubliés de la République et moi je ne veux pas les oublier.


– À la suite de cet appel, les étudiants se sont-ils présentés nombreux dans votre restaurant ?

Oui beaucoup d’étudiants mais également d’autres personnes qui ne le sont pas. J’ai laissé mon numéro dans l’annonce, cela permet aux personnes de se renseigner pour pouvoir se rendre au restaurant. 


– Que vous racontent-ils de leur quotidien ?

Celles et ceux qui se présentent demandent juste à manger en étant déjà très gênés. Je ressens cette gêne à travers leurs regards, je ne leur demande donc rien. Je leur offre le repas et ils repartent avec le sourire. C’est le plus important pour moi. 


– La cause des personnes en difficulté, les étudiants en l’occurence ici, vous touche t-elle particulièrement ?

Oui vraiment. Les étudiants ne devraient pas se poser la question de savoir s’ils vont tenir jusqu’à la fin du mois. Les seules questions qu’ils devraient se poser sont : ai-je bien révisé pour cette évaluation ? Ai-je bien travaillé pour valider mon année ? Point. Ils passent déjà de nombreuses nuits blanches à travailler durement dans des conditions souvent difficiles. Accumulé au stress et à la solitude, comment peut-on en plus les laisser le ventre vide avec des pensées suicidaires ?


– Votre élan de générosité pourrait-il être imité par d’autres restaurateurs ?

Je l’ignore vu les difficultés que connaissent également les restaurateurs en ce moment. Mais j’espère que certains, s’ils le peuvent suivront le pas. L’initiative doit venir du cœur. Imiter pour faire du buzz n’aurait pas de sens. Nous sommes parti d’une bonne intention pour les étudiants et pour Dieu qui chaque jour nous le rend bien.


Justement, vous êtes musulman. La générosité est-elle importante dans votre vie et votre relation à Dieu ?

Oui très importante. Dieu nous enjoint dans le saint Coran à la générosité envers les plus nécessiteux. C’est un devoir pour chaque musulman d’aider son prochain. Tout musulman doit s’acquitter en plus de ses impôts sur le revenu, d’une aumône envers les pauvres qui s’appelle Zakat et qui représente 2.5% de notre épargne annuelle. C’est aussi le 3e pilier de l’islam. Nous sommes donc dans l’obligation d’aider les plus démunis.


Le gouvernement est-il selon vous à la hauteur pour répondre à la misère étudiante mais aussi à celle des restaurateurs qui connaissent de grandes difficultés liées à la fermeture de leurs établissements ?

Le gouvernement n’est pas du tout à la hauteur selon moi. Les restaurateurs tentent actuellement de survivre et l’Etat ne fait rien ou très peu. Mais je relativise en me disant qu’il y a pire que nous et c’est d’abord à ceux qui sont le plus en difficulté que le gouvernement doit venir en aide. Prioritairement les sdf, les étudiants, les femmes isolées avec enfants, les femmes battues, etc.


Qu’est ce qui selon vous devrait être fait et qui ne l’a toujours pas été ?

Qu’un étudiant ait régulièrement faim en France « 6ème puissance mondiale », c’est une honte ! Ça ne devrait même pas exister. Il est donc primordiale de mettre un terme à cette précarité qui gangrène la société surtout dans ce contexte de crise sanitaire où les étudiants sont enfermés dans leur chambre, souvent très seuls, loin de leur famille.

Il faut bien comprendre que cette jeunesse elle représente la France de demain. On ne peut donc pas la laisser dans cette situation. Elle doit urgemment bénéficier d’une aide à la hauteur de la détresse et du stress qu’elle éprouve tout au long de l’année.


Enfin, malgré vos difficultés de restaurateurs, vous avez tendu une main généreuse aux étudiants. Hormis votre foi, d’où tenez-vous cet esprit de solidarité ? 

De mes parents, en particulier mon père qui m’as toujours inculqué la générosité, le don et le partage. Si j’ai à manger et que mon voisin n’a rien, et bien je partage mon repas avec lui. On aura peut-être encore un peu faim à deux mais la misère est moins pénible lorsqu’on la partage ensemble et que l’on est solidaire les uns envers les autres.

Brahim – © DR

Merci Brahim.

Les Répliques

Soutenez un média indépendant sans pubs par un don en cliquant ici.

Partagez sur les réseaux sociaux !

3 Commentaires sur “Étudiants en détresse : l’élan de générosité de Brahim restaurateur à Mantes-la-Jolie

  1. Emilie says:

    Que j’aime lire ce type de témoignage. Heureusement qu’il y a des gens comme lui et des initiatives comme celle là. Ca montre que même une seule personne peut faire beaucoup pour les autres…

  2. BONVIN-ANDRÉ says:

    Brahim je suppose qu’il est de descendance marocaine. Par contre c’est un vrai musulman. Mahomet a dit qu’il fallait toujours aider le voyageur en péril et qu’il fallait que tout le monde donne la Zakat,(Impôt) pour le bénéfice unique des pauvres. Mahomet a aussi dit que si tu n’as pas beaucoup à manger, tu dois donner ne serait-ce qu’une bouché à celui qui a préparé le repas.

    L’Islam le vrai est une religion de partage, de générosité. Si Brahim ou n’importe qui est intéressé par l’Islam, je mets à disposition gratuitement mon livre « Les soldats de Mahomet » Une nouvelle lecture du Coran et des hadiths de Mahomet. sous forme de e-book. Le demander à mon e-mail. francoisbonvin225@gmail.com Je l’enverrais à ton mail. Inch Allah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *