Boubacar Dramé : victime de violences policières, sa plainte classée sans suite

Le 13 juin 2019, Boubacar Dramé médiateur dans la ville de Gennevilliers (92) est victime de violences policières lors d’une interpellation particulièrement musclée par des agents de la BAC de Clichy alors qu’il les avait initialement contacté pour leur signaler la disparition d’une fillette de 8 ans.

Une scène filmée par plusieurs passants qui a provoqué l’indignation du maire Patrice Leclerc et de la députée de la circonscription Elsa Faucillon qui ont demandé une enquête. Placé en cellule et libéré 20 minutes plus tard, aucune charges ni poursuites ne seront retenues contre lui.

Boubacar Dramé avait alors déposé plainte, mais il a appris le 18 mai 2021 qu’elle a été classée sans suite le 30 avril dernier.

Quelle a été sa réaction ? Quelles actions va t-il mener ? 

Il a répondu à nos questions. Entretien :

Réalisation : Les Répliques ©
Montage@je.suis.une.sorciere (instagram)
Musique@cuistobeats (instagram)

Soutenez Les Répliques ! 
Média indépendant ne touchant ni revenu publicitaire ni subvention publique. Aidez-nous à poursuivre et à nous développer en faisant un don en cliquant ici. Ou en vous abonnant au site afin d’accéder à l’intégralité de nos publications ou enfin en vous procurant un article depuis notre boutique !

Soutenez Les Répliques sur Tipeee
Partagez sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *